Dr Fridolin Nke : « Les gens de Cabral Libi’i sont plus dangereux que leurs commanditaires au pouvoir à Yaoundé »

Le professeur d'université Fridolin Nke a réagi face aux vives polémiques qui ont suivi la mort de la jeune Mirabelle Lingom.
A la suite de sa sortie incendiaire, l'universitaire a reçu une avalanche d'insultes provenant des membres du PCRN. DE quoi susciter une nouvelle déclaration encore plus virulente que la première.

Selon le docteur en philosophie, les responsables de ce « pseudo-parti politique sont vendus au RDPC et au régime de Biya ».

L’universitaire Fridolin Nke a très mal pris les attaques de certains militants et sympathisants du PCRN contre sa mère. Ce jeudi 16 septembre 2021, il exprime toute sa déception dans une publication sur sa page Facebook.

« Le PCRN est la plaie de l’opposition camerounaise. Les responsables de ce pseudo-parti politique sont vendus au RDPC et au régime de Biya. C’est établi. C’est sûr. C’est certain. C’est pourquoi, ils sont si arrogants et se permettent d’insulter et d’attenter à la vie des camerounais(es) sans défense, comme la « pauvre » feu Mirabelle Lingom », écrit-il.
Le docteur en philosophie note qu’au contraire du PCRN, les militants et sympathisants du MRC ne l’ont « jamais vilipendé, insulté et humilié autant en un seul jour » : « Même les faux profils du RDPC ont plus de retenue, plus de moralité, que les gens de Cabral Libi’i. À preuve, malgré mes provocations philosophiques, ils ne s’en sont jamais pris à mes parents et, surtout, aux parties intimes de ma mère », souligne-t-il.

« Les gens de Kamto n’ont pas été barbares »

Fridolin Nke poursuit : « Même quand j’ai provoqué sciemment le MRC dernièrement avec le cas Okala Ébodé, malgré ma provocation donc, les gens de Kamto n’ont pas été barbares, aussi inhumains, aussi méchants, aussi sauvages que ce que j’ai reçu en public et dans mon Inbox hier. Oui, les Talibans n’aiment pas la contradiction. Je l’ai dit même au Président Kamto dernièrement. Et je sais qu’ils deviennent têtus lorsqu’ils sont harcelés par le pouvoir, comme actuellement, avec des centaines de civils innocents emprisonnés au faciès et au patronyme… Il y en a dans la Meute qui sont tribalistes, en réponse au tribalisme d’État, peut-être… »

L’universitaire constate les gens de Cabral Libi’i, sont plus dangereux que leurs commanditaires au pouvoir à Yaoundé : « Ils sont plus dangereux, parce qu’ils ne raisonnent pas: ils croient !!! Ils ne croient pas en Dieu, mais en la divinité imaginaire du Prophète de l’arnaque politique, leur leader. Ils sont illuminés ».

Ci-dessous l’intégralité de sa publication :

Le PCRN est la plaie de l’opposition camerounaise. Les responsables de ce pseudo-parti politique sont vendus au RDPC et au régime de Biya. C’est établi. C’est sûr. C’est certain. C’est pourquoi, ils sont si arrogants et se permettent d’insulter et d’attenter à la vie des camerounais(es) sans défense, comme la « pauvre » feu Mirabelle Lingom.
Jamais, au grand jamais, les militants et sympathisants du MRC ne m’avaient vilipendé, insulté et humilié autant en un seul jour. Même les faux profils du RDPC ont plus de retenue, plus de moralité, que les gens de Cabral Libi’i. À preuve, malgré mes provocations philosophiques, ils ne s’en sont jamais pris à mes parents et, surtout, aux parties intimes de ma mère.

Même quand j’ai provoqué sciemment le MRC dernièrement avec le cas Okala Ébodé (je sais ce que je faisais et la hiérarchie de ce parti à laquelle je m’adressais a compris, et c’est l’essentiel…🤐🤐), malgré ma provocation donc, les gens de Kamto n’ont pas été barbares, aussi inhumains, aussi méchants, aussi sauvages que ce que j’ai reçu en public et dans mon Inbox hier. Oui, les Talibans n’aiment pas la contradiction. Je l’ai dit même au Président Kamto dernièrement. Et je sais qu’ils deviennent têtus lorsqu’ils sont harcellés par le pouvoir, comme actuellement, avec des centaines de civils innocents emprisonnés au faciès et au patronyme… Il y en a dans la Meute qui sont tribalistes, en réponse au tribalisme d’État, peut-être…

Mais comprenez, dès aujourd’hui, qu’avec les gens de Cabral Libi’i, c’est le grand-frère de la fourberie, de la haine et de la violence crue. On n’est plus en politique, c’est-à-dire dans le jeu des intérêts et des idées pour faire avancer la cause commune et l’intérêt général.

Ils dépassent en méchanceté et en cynisme leurs créateurs du gouvernement en place. Ils sont plus dangereux que leurs commanditaires au pouvoir à Yaoundé. Ils sont plus dangereux, parce qu’ils ne raisonnent pas: ils croient !!! Ils ne croient pas en Dieu, mais en la divinité imaginaire du Prophète de l’arnaque politique, leur leader.

Ils sont illuminés. Nés (vendus) de nouveau, ils ne croient qu’au commerce des suffrages qui fait prospérer leur soi-disant Président. Puisqu’ils manquent de convictions politiques, ils se ruent donc sur le marchandages des sièges (aux municipales et aux législatives) avec le régime de Biya qui les utilisent comme des marmitons inoffensifs pour crédibiliser son imposture et conjurer la malchance qu’il représente contre notre avenir.

Que les Camerounais(es) de bonne volonté, les militants et sympathisants du MRC sachent qu’ils ne peuvent jamais détrôner ceux qui dirigent le PCRN du trône de la bêtise. Ils n’ont pas le cœur trop riche en haine pour attaquer et vaincre les prédateurs sans scrupules de Cabral Libi’i. Les efforts pour ramener Cabral et ses gens à la raison sont vains, car ils ont vendus leur âme au Diable. Seuls la sensibilisation contre ces imposteurs et la conscientisation des Camerounais nous débarrassera de cette gangrène du PCRN.

Songez enfin que, sur terre, le Diable est plus fort que le bon Dieu. Do you understand me

 

Commentaires