«Kamto Maurice est le confident des voyous » Bomo Ntimbane expose la face cachée du leader du MRC !

Ancien allié inconditionnel de Maurice Kamto, l’avocat au Barreau de Paris multiplie les sorties à charge contre le leader du MRC. Avec la grande manifestation annoncée par Maurice Kamto dans la capitale française, Christian Bomo Ntimbane estime qu’il est plus que jamais temps de dévoiler le vrai visage du pourfendeur du régime d’Etoudi.
Afripulse vous propose l’intégralité de sa tribune incendiaire postée sur sa page officielle.

Quelle bassesse ! Monsieur Kamto Maurice, le confident des voyous. Hier soir, à la suite d’un post sur  l’immigré clandestin coincé au  Maghreb dans  l’attente d’une vessie   pour se jeter dans la mer  Nzui  Manto, certains commentateurs m’ont demandé pourquoi j’y associais le nom de Kamto Maurice à ses activités sur Facebook.

En effet, et vous l’aurez constaté ce voyou et son compère Sandjieu Sandjieu Boris sont aux avant gardes de la communication, c’est à dire   dans les secrets  de  Kamto Maurice. Pourtant si vous demandez à Kamto Maurice, s’il les connait, il vous dira  certainement que non. Comme il m’avait juré sans gêne, ne pas connaître Darling Nguevo, et Kand owakslky alors que je dénonçais leur  tribalisation du débat public.

C’était  à leur retour de la première visite à la famille de Mamadou Mota, alors embastillé. Voici ce qu’il me dira    » Cher Maître Ntimbane, je ne connais pas tous ces gens qui s’agitent là. Ceux-là, je ne les  connais pas. Ils sont nombreux comme ça ». Pourtant, ce Darling Nguevo faisait partie de sa délégation pour l’extrême-nord, faisait de nombreuses photos dans son domicile,  et quelque temps après, il l’a nommé dans le directoire du parti.

Ce sont les deux énergumènes Sandjieu Sandjieu et Nzui  Manto qui sont chargés de propager sur  Facebook,  ce que  pense tout bas, conçoit  Kamto, mais  qu’il est incapable d’assumer publiquement. Un véritable exercice de fourberie et d’hypocrisie.  Je prends juste 02 exemples, pour preuves.  Parce qu’il y en a à profusion :

1- Lorsque Kamto Maurice entreprend de faire  sa première déclaration à la  suite du décès de  Monsieur Christian  Penda Ekoka, dans laquelle il dit avoir pris de ses nouvelles avant sa mort, c’est  Monsieur Sandjieu Sandjieu qui annonce qu’il va faire une communication dans ce sens. D’ailleurs, il dira même que Kamto est très mal dans son être.

Imaginez-vous, une telle intimité.

2- Voici un récent exemple, c’est Monsieur SANDJIEU et le voyou de Nzui Manto qui annoncent les premiers et en exclusivité qu’il vient  à Paris pour le concert de Valsero et qu’il tiendra un meeting dans la journée du 18 septembre au Trocadéro.

 D’ailleurs, ils affichent les programmes. Ce n’est que maintenant que son parti, le Mrc  vient de pondre un  fiévreux communiqué pour dire qu’il est invité à assister à un meeting de la société civile, comme si, déjà un parti politique étranger peut être autorisé à  organiser un meeting en France.

Durant tout  ce temps aucune communication de cette nature sur les murs officiels du Mrc, du porte-parole ou sur le propre mur  de  Kamto Maurice. Comment peut-on  concevoir que les activités d’un président de parti politique soient confiées à des paltoquets  et pied-plats en lieu et place des  structures dédiés de son parti, si ce n’est du voyeurisme ?

Comment peut-on imaginer un imminent professeur, Avocat de renommée internationale , se confier à  Nzui Manto  qui vient d’escroquer plus de 4 .000 euros à ses compatriotes pour payer sa traversée de la mer par vessie en simulant une fausse maladie, car guéri quelques heures  après que la collecte fut garnie ?

Ou encore  à  un Sandjieu Sandjieu Boris ? Franchement ! C’est dire le degré de bassesse  et d’absence d’épaisseur de l’homme. Pourtant, il est de règle, que les activités d’un leader politique, fussent-elles  en dehors des structures du parti sont relayées en premier  par ses communicants officiels  et non par des voyous.

On a beau le détester, mais il est impossible que Paul  Biya se mette à confier les primeurs de sa communication à  ses défenseurs des réseaux sociaux, dits patriotes. Et avec ça, on veut diriger le Cameroun ! Heureusement que c’est une vue de l’esprit.

Christian Ntimbane Bomo

Société Civile des réconciliateurs

 

 

Commentaires