« Le CNC un "machin truc" qui a perdu de sa valeur depuis la mort de Mgr. Befe Ateba » Engelbert Mfomo

Le journaliste Directeur de publication du journal L’Activateur, Engelbert Mfomo, a été suspendu par le Conseil National de la Communication (CNC).
Dans une interview accordée à notre confrère Francis Bidima, L’Activateur qui ‘’ Bombarde ‘’ se dit imperturbable suite à la mise-à-pied ont il fait l’objet.
Il n’a pas manqué de cracher son venin sur les auteurs de sa suspension, en soulignant bien qu’il a perdu fois en leurs compétences et leur légitimité.

Engelbert Mfomo Bonjour !

Bonjour Francis, illustre aîné, confrère et frère du département de la Mefou et Afamba.

À quel niveau se situe la limite entre Engelbert Mfomo et L'Activateur qui Bombarde ?

Engelbert Mfomo c'est le journaliste et "L'Activateur Bombarde" c'est L'Activateur politique, le lanceur d'alerte, l'objecteur de consciences et l'influenceur Web.

C'est quoi L'Activateur politique ?

Il s'agit d'un adepte de l'activation politique qui est un processus de perception et d'amélioration du phénomène politique en vue de le rendre plus agissant à travers trois leviers directeurs: L'observation, le débat contradictoire et l'action politique. En résumé L'Activateur est un homme, politique ou pas, qui opérationnalise le phonème politique en vue de le rendre plus agissant. ABÎMTÉE

Vous avez écopé d'une suspension Jeudi dernier par le CNC. Un commentaire ?

En effet, je suis coutumier du fait. Ce n'est pas la première fois que le CNC me suspend. Ma dernière suspension date de Mai 2015, sous Peter Essoka. Figurez-vous bien qu'un renard de surface comme moi, grosse gueule, dénonciateur et très actif dans les médias, ne saurait rester sans être inquiété. Je suis constamment inquiété, en pensée, en parole, par action et par omission... mais je reste concentré car le chien aboie la caravane passe.

Toutefois, la question est la suivante: "Le CNC n'a t-il pour seul but que de sanctionner et de suspendre les journalistes ?

Puisqu'on y est, que pensez-vous du CNC ?

C'est un "machin truc" qui a perdu de sa valeur depuis la mort de Mgr. Befe Ateba et qui pour s'affirmer, sort le muscle à tous les professionnels de la Communication sociale qui veulent exercer librement, la profession. Ils font fi de l'intérêt général, pour se concentrer uniquement sur leurs propres intérêts qui sont: Sortir les muscles aux jounalistes pour montrer qu'ils sont des maîtres et des forts, prendre un peu d'argent çà et là, dit-on, pour survivre à la galère que leur impose le système. Satisfaire, dit-on, quelques amis qui ont des comptes à régler à un professionnel de la Communication sociale.

Qu'attendiez-vous de cet organe régulateur ?

Qu'il sensibilise, forme et se penche aussi sur le bien-être des entreprises de presse et des professionnels de la Communication sociale. Avant de taper sur un enfant, rassures toi qu'il se porte bien, qu'il n'a pas faim, qu'il n'a pas soif et qu'il travaille dans de très bonnes conditions. Le CNC n'en a cure. Il connait seulement sortir ses gros muscles, d'ailleurs atrophiés.

Rire... Vous avez donc écopé d'une suspension dans les médias classiques pendant un temps. Est-ce à dire que vous n'allez plus exercer ?

Pourquoi ? C'est le journaliste Engelbert Mfomo qui a été suspendu et non L'Activateur qui Bombarde et bombardera toujours. En effet, le CNC est compétent uniquement sur les médias classiques (La radio, la Télévision et la Presse écrite). Les réseaux sociaux et la toile ne relèvent pas de la compétence du régulateur des médias. Vous êtes très bien conscients que ça fait plusieurs mois que moi j'ai abandonné les médias classiques pour opérer dans les réseaux sociaux et sur la toile ; en dehors bien évidemment du journal L'Activateur qui n'a pas été suspendu et qui paraîtra normalement avec un Directeur de publication Délégué durant cette période de suspension.

Vous avez vu venir les choses ?

Que nenni. J'ai juste vu venir la montée en puissance des réseaux sociaux au détriment des médias classiques. Je me suis fait former et j'ai commencé à exploiter les réseaux sociaux et la toile, qui malheureusement, échappent au contrôle du CNC. Seuls l'Antic et la justice en ont la compétence. ABÎMTÉE

Revenons sur les raisons de votre suspension

C'est une affaire d'escroquerie foncière à Afanloum et à Mbandjock que j'ai dénoncé avec force et perception. J’ai fait trois jours et trois nuits sur le terrain et j'ai vu des choses et d'autres, j'ai refusé de me taire. Le mise en  cause, un certain Zoa en service au Minresi, aurait mis des espèces sonnantes et trébuchantes pour huiler la machine, afin d'obtenir ma tête sur un plateau en or. Malheureusement pour lui, le CNC lui a offert la mauvaise tête, pas la bonne. Car ma tête reste sur mes épaules.

Comment le savez-vous ?

C'est connu partout à Mbandjock depuis plus d'un mois que le CNC va faire le sale boulot. Il se racontait partout à MBANDJOCK que Mr Zoa dit à qui veut l'entendre qu'il a versé fait ce qu'il faut au CNC et que je serai bientôt sanctionné. Les gens le savent à MBANDJOCK depuis plus d'un mois, avant même que je n'ai été entendu et je leur ai dit ça là-bas au CNC que le plaignant raconte partout qu'il vous a déjà pris à concussion pour me zigouiller. Ils sont restés toute honte bue.

Joe Chebonken serait-il donc un fieffé corrompu au visage apparemment d'ange ?

Je pense qu'il est venu trouver là-bas, un système qui se nourrit de sang. Il est venu replacer un frère qui a complètement détruit cette maison. En réalité, l'actuel Président du CNC a les mains liées et ne peut s'opposer à une équipe dit-on, vicieuse et famélique qui lui aurait très vite montrer comment se faire un peu d'argent et de renommée en se constituant bourreaux des journalistes, au lieu d'intervenir pour sauver la profession et sortir la presse privée de la galère et la misère au Cameroun.

Que pensez-vous du journalisme au Cameroun ?

C'est une très mauvaise profession qui abandonne les journalistes à eux-mêmes dans la jungle, qui pis est, leur met une épée de Damoclès sur la tête comme pour dire, "Essayez de pleurer ou de parler fort, je vous abats ! Au Cameroun, le journaliste ne vit pas de son art, il misère, il galère et il jongle... La cerise sur le gâteau, il doit souffrir sans se plaindre, sinon "Rambo" sortira ses muscles pour le réduire au silence. Pourtant, c'est pas dans cette logique que s'inscrit le Président Paul Biya qui a toujours souhaité que la presse soit très bien encadrée, très bien soutenue et qu'elle soit libre. Ces escadrons de la mort tapis au CNC, seraient donc, soit entrain de ramer à contre-courant, soit alors ils n'ont rien compris. Dans tous les cas, il faut les démanteler et les dégager tous. ABÎMTÉE !

Que vas faire Engelbert Mfomo durant la suspension ?

Je reste comme d'habitude très actif et assez opérant sur la toile et les réseaux sociaux. Il n'y a pas le CNC là-bas. Le journal L'Activateur qui est un organe de propagande de L'Activation politique, va continuer à paraître chaque semaine avec un Directeur de publication délégué. Je fais le terrain et je poursuis dans la Communication politique, qui n'a rien à voir, avec le CNC. Vous voyez bien qu'on ne stoppe pas le vent. J'ai 9 vies.

Merci Engelbert Mfomo pour vos réponses éloquentes

C'est moi qui vous remercie pour vos questions pertinentes.

 

 

 




 

 

 

 

Commentaires