Assemblée Nationale : l’Hémicycle serait-il devenu un ring où tous les comptes se règlent dans la totale anarchie ?

Récemment, force nous est de constater que l’Assemblée Nationale sert plus de scène à des manifestations et à règlements de compte entre députés et entre les différents militants des partis politique, qu’à des débats axés sur les intérêts de la population camerounaise.
Les préceptes et vocations d’une assemblée de représentants du peuple, par le peuple et pour le peuple auraient-ils changé au Cameroun ?

Les ordres du jour des rassemblements des parlementaires sont de plus en plus ignorés par les députés, qui dorénavant le plus souvent, se servent de la tribune pour résoudre les litiges entre parlementaires et pour revendiquer les aspirations de leurs partis politiques respectifs.

Ce fut le cas tout récemment des députés militants de la SFD, qui se sont présenté avec sifflets et trompettes, en scandant la chanson de leur parti, pour signifier qu’ils ne participeront pas sérieusement aux débats tant que les requêtes de leur mouvement politique ne seront pas prises en en compte.

A leur suite, Madeleine Tchuinté, le ministre de la Recherche Scientifique et l’Innovation, a profité de deux de ses passages devant la représentation nationale, pour exprimer son courroux à l’encontre des militants de la BAS.

La semaine d’après, le 2 juillet dernier, ce sera au tour du ministre délégué auprès du ministre de la Justice et garde des sceaux, Jean De Dieu Momo, d'utiliser cette tribune de l’Assemblée Nationale, pour ''incriminer ses anciens camarades des partis politiques  de l’opposition''.

Et le tout dernier discours ‘’ hors sujet’’ qui s’est tenu à l’Assemblée, émane de Robert Bapoooh Lipot ,député de l’Union des Populations du Cameroun, qui s’en est ouvertement pris au Social Démocratic Front (SDF) en ces termes :

‘’Nous ne sommes pas au niveau du parti historique, comme une certaine opposition qui dans cet hémicycle s’offre régulièrement en spectacle. Souvent avec les trompettes et violons, dans une volonté de tromper la vigilance d’une partie de nos populations. Alors qu’en réalité, elle a au quotidien toutes les faveurs les plus insoupçonnables du pouvoir… Elle a tout le pouvoir et s’est embourgeoisée avec son aide. Elle roule carrosse à Yaoundé et à Douala… Le vrai problème de notre pays, c’est une opposition tricheuse qui s’enrichie sur le dos des populations, et développe une stratégie de maitre chanteur; chaque fois que le gouvernement veut vraiment se mettre au service du peuple afin d’impulser le développement de notre nation’’, a déclaré l’honorable député.

 

Commentaires