Vente illicite de médicaments dans la rue : Le ministre de la Santé crée une Brigade spéciale pour lutter contre le fléau

Dans un communiqué paru ce 10 juillet 2019, le Ministre de la Santé, Dr Malachie Manaouda, annonce les résolutions prises par son son institution et qui vise à lutter contre le phénomène du trafic et de la vente illicite des médicaments dans la rue.
Se basant sur la loi n°90/035 du 10 août 1990, le trafic des médicaments et des produits pharmaceutiques, leur étalage ou distribution sur la voie publique, sont désormais formellement interdits et passibles de sévères sanction de la part par l’autorité publique.

Le Ministre de la santé, le Dr Malachi Manouada, a pris la ferme résolution d'éradiquer les problèmes empiriques liés à la santé au Cameroun.
Après sa descente improvisée dans les hôpitaux, il se focalise désormais sur le fléau des médicaments vendus impunément à chaque angle de rue de la capitale et dans tout  le pays.

Par un communiqué à l’adresse de la population, paru ce mercredi 10 juillet, il annonce l’interdiction de cette pratique, qui se révèle d’ailleurs être très nocive pour la santé de ceux qui consomment ces produits, et le plus souvent par automédication.
A cet égard, une Brigade spéciale a été créée et toute personne appréhendée dans ce trafic de médicaments et de produits pharmaceutique, même si elle est titulaire d’un diplôme en pharmacie, risque de se voir poursuivi en justice par l’administration publique selon la loi en vigueur.

Dans ce même communiqué on peut lire le Ministre décréter  :
‘’ l’opérationnalisation aussi bien au niveau central que de chaque région, d’une Brigade chargée spécialement de sillonner nos villes et localités, en vue de procéder, avec l’appui d’autres administrations concernées, à la saisie et destruction systématique de ces médicaments et produits’’

Commentaires