Tentative de fraude aux examens à Mayo Tsanga : deux militaires sous mandat de dépôt

Les faits se sont déroulés lors des récents examens officiels de probatoire.
Deux jeunes élèves ont été appréhendés par les surveillants de l’établissement en train d’essayer de passer ledit examen à la place de deux autres militaires répondant au nom de Jean Omgba Ndengue et Willy Toussaint Teike Tajete.
Les limiers de la gendarmerie de la localité sont ont ouvert une enquête pour mettre la mains sur les deux hommes de tenue fraudeurs.

Luka Haman né le 13 septembre 1996 à Limani et Ranava Stéphane Goudjof né le 20 juin 1997 à Koza, auraient passé un sale quart d’heure entre les mains des policiers qui surveillaient les examens probatoires de l’enseignement général aux lycées de Mokolo, n’eut été l’intervention de leurs parents.

En effet, ils ont été interpellés par les surveillants alors qu’ils essayaient de composer en Espagnol à la  place de deux autres personnes.
Démasqués par à leur noms sur les registres et grâce  à la vigilance des contrôleurs de l’examen, les jeunes hommes confondus par les gendarmes finiront pas décliner l’identité de ceux qui les avaient sollicités. Ils décriront deux jeunes hommes en tenue militaire qui seront respectivement identifiés comme étant Jean Omgba Ndengue et Willy Toussaint Teike Tajete. Les deux mis en cause seraient des sergents en service au Bataillon d’intervention rapide (BIR) de Mokolo.

‘’Conduits le 19 juin 2019 devant le procureur de la République près les tribunaux de première et grande Instance de la ville de Mokolo, les deux jeunes gens n’ont pu recouvrer leur liberté provisoire, que grâce à leurs parents. Ces derniers se sont portés garants des infortunés, en attendant de mettre la main sur les commanditaires’’ relatent nos confrères du journal le Sahel.

Une source proche de l’enquête, désormais entre les mains de la  compagnie de gendarmerie du Mayo-Tsanaga, confie dans les colonnes du même journal :
’Au regard de notre enquête déjà entamé, ces militaires ne font pas partie de l’effectif des éléments des BIR de la Région. Ils ont juste trompé la vigilance de ces deux enfants’’

Actuellement, il serait question de retrouver les commanditaires de la fraude qui, selon une autre source, seraient des militaires en service à la Force multinationale mixte (FMM) basée à Mora.

 

 

Commentaires