Un militant de RDCP défend les membres de la BAS et attaque le couple présidentiel : ''je signe et j’accuse Paul Biya et son épouse Chantal Biya ''

Dans un communiqué paru dans le journal ‘’Le Soir’’, le premier adjoint du Maire de Douala et militant de la RDCP, Saint Eloi Bidoung, a tenu à alerter son leader de parti le Président Paul Biya, sur les souffrances endurées par les ressortissants camerounais vivant en Europe, notamment en Suisse.
En  effet, ces derniers avaient organisé des manifestations à Genève lors du récent séjour du Président pour lui exprimer leur mécontentement par rapport au système camerounais.

Les militants de la Brigade Anti-Sardinards ( BAS ) ont été récemment la cible de beaucoup de critiques et de reproches venant de la part de plusieurs autorités camerounaise.
En effet, ce mouvement composé des ressortissants camerounais de la diaspora avaient organisé des manifestations à l’Hôtel Intercontinental où résidait le couple présidentiel du Cameroun, pour dénoncer les dépenses onéreuses du Président dans les hôtels de luxe tandis que son peuple mourait de faim.
Ces manifestations se sont toutefois terminées dans la violence et ont coûté à Paul Biya de faire l’objet d’une pétition visant à le déclarer ‘’ persona non grata’’ dans la Confédération helvétique.

Les militants de la BAS ont été ensuite lynché parla majorié des camerounais pour leurs actes de vandalisme, qui terniraient l’image du pays à l’extérieur.

Cependant, ces protestations sont perçues sous un autre angle par Saint Eloi Bidoung.
Selon lui, ces actes, quoique répréhensibles des camerounais de l’extérieur, constituent un appel au secours afin que le Président leur accorde l’attention qui est dû à tout citoyen du pays.
L’adjoint accuse aussi ouvertement le Président et son épouse de négligence et d’insensibilité face à la situation pitoyable des émigrés camerounais qui seraient en ‘’danger’’.

Dans cette correspondance, on peut lire le député s’exprimer en ces termes :
‘’ Les autorités camerounaises ont le devoir de protéger les citoyens vivants sur le territoire et hors de l’étendue du territoire. C’est un devoir absolu, un devoir régalien ! Pourtant, des compatriotes souffrent dans leur chair de mille douleurs et mille détresses en Suisse ; sans le secours de l’Etat et dans l’indifférence totale du couple présidentiel. Moi Saint Eloi Bidoung, je plaide Pour la Brigade Anti-Sardinard (Bas) j’accuse, j’indexe Paul Biya et les siens pour non-assistance à tribu et ethnie de frontaliers en danger’’, écrit-il.

Le militant du RDCP poursuit :
j’indexe, je dénonce, j’insiste, je persiste, je signe et j’accuse Paul Biya et son épouse Chantal Biya : Je me demande où est partie leur légendaire magnanimité en faveur des sinistrés ; pourquoi ne font-ils rien en faveur des sans papiers qui aboient dans les rue en Europe ? Où est parti le grand cœur de maman Chantal Biya qui a toujours eu des soucis pour les personnes vulnérables, qui subissent ; froid hivernal et température caniculaire? Il n’y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir, Monsieur et Madame Biya, Ne voient-ils pas ces dynamiques compatriotes tontinards et autres déshérités de la Brigade anti-sardinards qui inscrivent l’honneur du Cameroun au tableau d’honneur du déshonneur international ‘’

Toutefois l’homme politique a reconnu que parmi cette majorité d’émigrés camerounais qui souffrent, se trouve ‘’une bande d’aigris qui doivent leur survie à l’intelligence qu’ils mettent au service du mal à l’étranger’’

Commentaires