Une partie du peuple camerounais très remontée suite à ce que vient de faire Paul Biya à Ferdinand Ngoh Ngoh.

Ce décret qui attribue au secrétaire général de la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh, la délégation permanente de signature confirme aux yeux de certains observateurs que ce baron du régime est le futur président du Cameroun. En effet, le 05 février 2019, le président Paul Biya a signé une centaine de textes, parmi lesquels le décret N° 2019/043, attribuant délégation permanente de signature à Ferdinad NGOH NGOH, Secrétaire Général de la Présidence de la République.



Ce décret a fait l?effet d?une bombe dans les réseaux sociaux, confirmant aux yeux de certains observateurs un transfert de pouvoir de gré à gré entre Paul Biya et son secrétaire général Ferdinad Ngoh Ngoh. Un journal très connu révélait que Chantal Biya, la première dame du Cameroun a développé avec méthode ses réseaux d?influence. Début janvier, rappelait le magazine panafricain, c?est Ferdinand Ngoh Ngoh qui en a fait l?expérience. Personne ne donnait cher de la peau du secrétaire général de la présidence qui avait piloté les foireux chantiers de la Coupe d?Afrique des nations 2019 dont le Cameroun s?est vu retirer l?organisation. Non seulement il va échapper au couperet présidentiel au terme du remaniement annoncé le 4 janvier, mais il a en plus été élevé au rang de ministre d?État. Une promotion qu?il doit, dit-on, à la marque de confiance de Paul Biya. Voici le décret en question :



Commentaires