Outré par les vagues de violence enregistrées à Obala, voici l'intervention du MRC afin de faire disparaître les tensions.

Suite aux affrontements communautaires qui secouent depuis mercredi 24 avril la ville d'Obala et qui ont occasionné la mort de deux personnes, le premier vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun Mamadou Mota Yakoubou, dans un communiqué publié ce 25 avril 2019, appelle les populations d’Obala à l’accalmie. 



Un mort, et 12 blessés, c’est le bilan officiel des affrontements ethniques qui se sont produits ce 25 avril 2019 dans la ville d’Obala, située à 35 km de la ville de Yaoundé. Suite à ces incidents, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a publié un communiqué pour appeler les populations de cette localité du pays au calme. Le MRC, tout en plaidant pour le pardon et la réconciliation entre individus et communautés vivant dans l’arrondissement d’Obala, « attire l’attention des autorités locales, administratives et municipales, de faire preuve de tact, d’impartialité et d’un sens élevé de justice pour le règlement de ces accrochages au triste bilan ». Voici l'intégralité du communiqué en question :

« Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) exhorte les populations de la ville d'Obala au calme, à la tolérance et au dialogue, eu égard aux violences observées dans la localité ce jeudi 25 avril 2019. Les images choquantes de victimes, consécutifs à des affrontements sanglants de personnes de deux communautés, Eton et Haoussa, rappellent à tous les Camerounais le devoir de fraternité et de vivre-ensemble.  Le MRC adresse ses condoléances les plus sincères aux familles des victimes. Tout en conviant les protagonistes à l'accalmie, au dialogue et au respect de la vie humaine. Tout en plaidant pour le pardon et la réconciliation entre individus et communautés vivant dans l'arrondissement d'Obala, Le MRC attire l'attention des autorités locales, administratives et municipales, de faire preuve de tact, d'impartialité et d'un sens élevé de justice pour le règlement de ces accrochages au triste bilan : perte en vie humaine, de nombreux blessés et d'importants dégâts matériels. 

En cette triste circonstance, le MRC réitère le souhait d'Unité des Camerounais dans la diversité. Nos différences ethniques, religieuses, linguistiques, culturelles ou politiques doivent plus que jamais s'exprimer librement, au bénéfice de l'unité nationale et de la démocratie. 

Yaoundé, le 25 avril 2019

Le 1er Vice-Président national du MRC 

MAMADOU MOTA YAKOUBOU ».

Commentaires