Fond de solidarité : Après avoir reçu l’ordre d'annuler leur collecte, le MRC répond à Paul Atanga Nji !

A travers un communiqué rendu public ce mardi 7 avril 202, le ministre de l'Administration Territoriale a donné l’injonction à tous ceux qui ont entrepris des collectes de fonds sans son autorisation à y mettre fin ‘’ immédiatement et à clôturer tout compte bancaire ouvert à cet effet ‘’.
Des propos qui s’adressent implicitement au MRC, qui a lancé le Survie-Cameroon-Survival-Funds’’ dans l’optique de venir en aide les populations, face à la propagation du Coronavirus.

Dans son communiqué, Paul Atanga Nji a indiqué que les collectes de fonds initiés par des tiers, à l’occurrence Maurice Kamto, dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, sont illégales.
En effet,il a évoqué l'article de la loi stipulant que ‘’ la collecte des fonds en cas de situation de crise ou de catastrophe est encadré par la loi No 83/002 du 21 juillet 1983 régissant les appels à la générosité publique et le décret no 85/1131 du 14 août 1985 fixant les conditions d'octroi de l'autorisation d'appel à la générosité publique ‘’.

Par ailleurs, le Ministre de l’Administration territoriale appelle par ailleurs les initiateurs à lui rendre compte dans les meilleurs délais.

Suite à cette déclaration très controversée, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a usé de son droit de réponse.

D’entrée en jeu, dans une note signée le mardi 7 avril 2020, le Coordonnateur du SCSI demande au ministre de l’administration territoriale de s’impliquer dans cette initiative.
'' Nous vous prions de bien vouloir désigner une /un de vos cadres pour vous représenter au sein du comité dudit projet '', écrit Christian Penda Ekoka.

Le Président du Comité d’organisation de Survie-Cameroun a adressé une lettre individuelle au DGSN, à Atanga Nji, à Manaouda, au SED, au Président de l’ordre des médecins pour leur demander de désigner chacun un représentant qui ferait partie du comité.

Par la suite, dans une sortie sur Facebook, l’activiste politique Boris Bertolt a fustigé la position du cacique du RDPC.

'' Ne donnez pas plus d’importance à la sortie d’Atanga Nji qu’elle n’en vaut. L’unique réponse est de poursuivre la collecte lancée. Et de donner le maximum à Maurice Kamto. Le problème des cancres a toujours été de saboter et de détruire ce qu’ils ne peuvent pas réaliser. Et ils détestent ceux qui sont différents d’eux '', écrit le journaliste.

Notons que initiative de collecte de fonds lancé par Maurice Kamto, en vue de venir en aide à toutes les couches sociales camerounaises, par rapport à la lutte contre le Covid- 19, a permis de réunir 230 millions de FCFA, en 72 heures.

 

Commentaires