Opération réussie pour Bissie et Eyenga, les deux sœurs siamoises ont été séparées avec succès !

Il y’a de cela un an, la jeune Lauren accouchait de filles siamoises, reliées à l’abdomen.
Elle avait ainsi lancé un appel poignant sur les médias qui avait mis en émoi tout le Cameroun, pour solliciter l’aide de bonnes volontés pour la survie de ses filles.
Ainsi,  grâce à l’intervention d’une ONG française, la Chaîne de l’Espoir et du gouvernement, les deux petites filles et leur mère se sont rendues à Lyon, où elles viennent de subir une opération couronnée de succès.

Ce mercredi 13 Novembre 2019, les deux siamoises Bissie et Eyenga, sont officiellement devenues des jumelles, suite à l’intervention chirurgicale qu’elles ont subies à l’Hôpital Femme-Mère-Enfant de Bron, près de Lyon en France. 

Selon le reportage de Tv5 monde, elles ont été séparées après près de sept heures passées au bloc opératoire.
 Les deux enfants étaient suivies par une vingtaine de médecins mobilisés pour la circonstance.
‘’ L’Opération s’est déroulée sans souci. Les petites ont effectivement étaient  séparées. Il s’agissait globalement de donner à chacune un foie, puisqu’elles étaient reliées au niveau du foie, et de les séparer au niveau de l’abdomen et de leurs reconstruire un ombilic aussi proche possible  de la normale, et c’est ce qui a été fait. Nous nous sentons soulager parce que nous venons de passer un cap. Nous attendions cette séparation il y a bientôt plus de dix mois, elle est arrivée. Nous  pensons qu’elles vont poursuivre leur surveillance en réanimation et que pour la suite elles vont avoir un avenir meilleur ‘’, a affirmé le médecin camerounais qui suit les petites depuis 10 mois et qui a assisté à l’intervention, le Pr Faustin Mouafo.

Pour rappel, Bissie et Eyenga ont nées à Ayos, une commune de la région du Centre. Elles avaient été conduites à leur naissance au Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal Biya qui les a référées à l'Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé.
Ces deux sœurs nées unies au niveau du foie et de la base du thorax, ont été suivies pendant 10 mois à l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé (Hgopy), avant d’être acheminées en France.

 

Commentaires