Affaire de l'officier de l'armée enterré vivant à Muyuka : quatre suspects ‘’ Ambazoniens ‘’ mis aux arrêts !

La semaine passée, une vidéo montrant le meurtre de l’officier Jean Noël Ndongo avait choqué tout le Cameroun.
Depuis lors, les forces militaires camerounaises se sont lancées dans une chasse à l’homme ardue dans la localité de Muyuka, dans le Sud-Ouest du pays.
Leurs investigations ont mené à l’interpellation de quatre individus, appartenant aux milices armées séparatistes, présumés auteurs de cet assassinat.

Ce sont nos confrères de l’agence Xinhua joints par l’armée camerounaise qui ont relayé cette information.
 Quatre individus soupçonnés d’être impliqués dans le meurtre de l’officier Jean Noël Ndongo ont été mis  aux arrêts à Muyuka,  dans la région du Sud-Ouest.
Selon nos sources, les suspects ont été pris dans une embuscade de l’armée et arrêtés dans leur camp par les militaires qui ont également saisi leurs armes.
L'opération qui a été couronnée de succès grâce à la collaboration des populations autochtones.

Pour rappel, l’officier Jean Noël Ndongo a été pris en otage par les miliciens sécessionnistes qui après l’avoir torturé, l’ont enterré vivant.
Comble de l’ignominie, ses bourreaux ont filmé toute la macabre scène, avant de partager la vidéo sur les réseaux sociaux.

Notons que depuis l’éclatement de la crise anglophone dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays, plus de 300 membres des forces de sécurité gouvernementales ont été assassinés par les rebelles du mouvement Ambazonia, une organisation sécessionniste qui revendique l’indépendance des zones anglophones.

Commentaires