Maurice Kamto lynché en direct sur Vision 4 : Le porte-parole de Cabraal Libii recadre sévèrement ses détracteurs, le trio Obama, Owona, et Essomba !

Maurice Kamto a été accueilli par une foule monstre de sympathisants, lors de la visite qu’il a effectuée à Gouaché, en soutien aux  sinistrés.
Ce dimanche 10 novembre, cette excursion a été au cœur du débat lors de l’émission Club d’Elite, qui passe sur la chaîne de télévision Vision4.
Les chroniqueurs de ce programme se sont ainsi insurgé contre les allures de propagande, qu’auraient prises la visite du leader de MRC.
Un acharnement sur l’ancien détenu de Kondengui qui n’a pas enchanté leur invitée du jour, la chargée de communication de Cabraal Libii, Anne Feconde Noah.

La visite de Maurice Kamto à Gouaché a été tour à tour apparentée à '' un test de popularité'', à une '' politique de croque-mort'' et à un '' repli tribal'', par Ernest Obama et ses invités, notamment Owana Nguini et Dieudonné Essomba.
C’était sur le plateau de l’émission Club d’Elites qui a eu lieu ce dimanche 10 Novembre 2019.

En effet, selon le présentateur vedette Ernest Obama, Maurice Kamto a profité du drame de Goauché pour sonder son code de popularité politique.
 Le directeur général de Vision 4 télé indexe par ailleurs le comportement ‘’victorieux’’ de Maurice Kamto, lors de cette cérémonie funèbre.
En effet, il relève le fait que le leader du MRC avait les mains en l’air, ‘’ comme s'il était dans une célébration qui était aux antipodes du deuil ‘’.

Même son de cloche pour Owana Nguini, qui affirme que Maurice Kamto n’était pas suffisamment affecté par les morts de Gouache.
 ''Quand il y a un drame de ce type, ce qui doit primer c'est la compassion '', at-il déploré.
Le socio politiste assimile donc la présence de Maurice Kamto à Bafoussam comme ''  une opération publicitaire ''.
 '' Les politiciens qui ont profité de cette occasion pour faire le test de popularité était complètement décalé. Et très clairement le président du MRC fait la politique du croque-mort '', s’insurge le coordinateur scientifique de la Fondation Paul Ango Ela.

Pour Dieudonné Essomba, habituel de ce plateau dominical, le parti de Maurice Kamto affiche '' clairement une démarche de repli tribal ''.
L'ingénieur en statistiques explique que Maurice Kamto et ses militants '' n'arrivent plus à en sortir, car ils sont tombés dans le piège du RDPC qui est maître dans ce jeu-là ‘’.

Des discours qui ont poussé l’invitée du jour,  Anne Feconde Noah, par ailleurs porte-parole de Cabral Libii, président national du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), à réagir.
‘’ Maurice Kamto ne peut pas empêcher à la population de lui manifester sa sympathie..Nous ne pouvons pas empêcher a la population de réagir spontanément ‘’, a-t-elle martelé, volant au secours de son compatriote de l’opposition.

 

Commentaires