Le journaliste Jules Domche assume sa proximité avec Maurice Kamto : ‘’ Je ne vais pas renier mes amis ! ‘’.

Le célèbre journaliste et directeur de la télévision panafricaine Vox Africa était l’invité de ce mardi de Luc Ngatcha sur ABK radio de Douala.
Au cours de cet entretien, Jules Domche a été interpellé sur ses relations avec les personnalités appartenant aux différentes sensibilités politiques au Cameroun, en l’occurrence de leader de l’opposition Maurice Kamto.

Le journaliste Jules Domche s’est prêté aux questions de Luc Ngatcha ce matin sur les ondes de la radio privée de Douala.
Le point d’appui de ces échanges était relatif au positionnement de son média au regard de l’environnement sociopolitique du Cameroun, mais aussi sa proximité avec l’opposant Maurice Kamto.

Ainsi, le tout premier présentateur vedette de l’émission l’Arène sur Canal 2 International s’est montré clair, il assume pleinement son amitié avec le leader du MRC.
Le journaliste révèle d'ailleurs qu’il connait le Professeur Kamto depuis de longues années, durant les années d'université.
Depuis lors, ils ont auraient gardé d’excellents rapports.
‘’ Je ne vais pas renier mes amis pour célébrer ceux qui ne le sont pas ‘’, a-t-il déclaré sur la bande Fm.

Domche explique que c’est justement pour cette raison qu’il s’est mis en retrait lors de la dernière élection présidentielle, d’autant plus qu’il a d'excellents  rapport avec les autres candidats qui ont aussi pris part à cette grande consultation éléctorale, tels que Cabral Libii, Joshua Osih...
En outre, il compte de nombreux amis dans les rangs du parti au pouvoir.
‘’ Donc ne pensez pas que je vais venir ici  (ABK radio) et dire que je ne connais pas Maurice Kamto. Je ne suis pas de ces camerounais qui renient leur fréquentation. Valsero c’est un ami de longue date avec qui j’ai commencé la radio’’ revendique-t-il.

Loin de positionner en journaliste de l’opposition, il appelle ses homologues à faire preuve d’objectivité et d’équilibre, vu la sensiblité de leur profession, malgré les éventuels partis pris personnels :
’Ce que je demande aux journalistes, c'est l'équilibre
Je dois avoir l'honnêteté intellectuelle de donner la parole à ceux qui ne pensent pas comme moi, et me rassurer de l'équilibre. Appelez-moi Journaliste de l'opposition si vous voulez, je n'ai pas de problème, je suis d'accord avec ça ‘’ a-t-il tenu à préciser.

 

 

Commentaires