Libéré après 40 jours de séquestration au SED, le militant pro-ambozonien Abdul Karim Ali fait un retour triomphal à Bamenda !

L’activiste Abdul Karim Ali, combattant pro ‘’ Ambazonie ‘’ avait été porté disparu après une émission diffusée sur une chaîne de télévision locale.
C’est par la suite qu’on apprendra qu’il a été cueilli par les agents du SED, des suites de ses propos attribués à des actes de terrorisme .
Après plusieurs jours d’exploitation, il a enfin été libéré et a été accueilli en héros dans son fief, dans la région du Nord-Ouest.

Le militant de la cause ambazonienne et hostile du régime Biya a été arrêté et emprisonné pendant près de 40 jours au secrétariat d’Etat à la défense, SED.
D’après les rapports de police, il a été conduit dans ces locaux annexes du centre pénitencier de Kondengui à cause de soupçons émis contre sa personne.
Abdul Karim Ali a ainsi été confronté devant le tribunal militaire de Yaoundé pour répondre des délits d'actes de terrorisme, de financement du terrorisme et de sécession.

A la fin de l'audience, il a finalement été relaxé ce mercredi 7 Novembre 2019 et a rejoint les siens à Bamenda, où la population lui a réservé un accueil chaleureux.
"Le combattant pour la liberté et la voix du peuple est de retour", scandait la foule en liesse lors de son arrivée hier soir à Bamenda.

Notons que ces allégations ont été retenues contre l’érudit musulmane, suite à une sortie virulente qu’il avait faite sur le régime de Paul Biya en direct à la télévision.

 

 

 

 

 

Commentaires