Mondiale U17 : Après l’échec des Lionceaux Indomptables au Brésil, voici la première réaction de Thomas Libiih !

 Le Cameroun, champion d’Afrique, a été éliminé de la Coupe du Monde des 17 qui se déroule actuellement au Brésil en phase de poule.
Après avoir encaissé trois défaites, les poulains de Thomas Libiih ont dû plier bagages et quitter le tournoi. Pour leur sélectionneur, ses protégés se sont donné à fond, mais n’ont pas été au niveau des exigences requises pour une compétition de cette envergure.

Fin de parcours de l’équipe nationale du Cameroun à la Coupe du monde U17 2019, après défaites consécutives.
Le Cameroun a disputé son dernier match face à l’Espagne qui s’est terminé sur une défaite 2-0. 
 Pour Thomas Libiih, les jeunes verts-rouges-jaunes ne manquent pas de mérite. Mais reconnait toutefois que les exigences du haut-niveau requis ont fait défaut à se protégés..


Le coach qui avait rapporté la dernière Coupe d’Afrique des U17 avec l’équipe des Lionceaux du Cameroun, déclare avoir tiré des leçons de cette expérience.
Il en retient les souvenirs d’une belle aventure, malgré le fait que les résultats escomptés n’ont pas suivi.
‘’ Je pense que c’était une aventure merveilleuse. Je tire mon chapeau aux gamins qui se sont battus et ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Je pense que ce que nous avons appris ici nous servira. On va rentrer à la maison pour essayer de mettre en pratique les enseignements afin de faire avancer les choses. Je pense qu’on n’a pas démérité mais bon, le haut niveau c’est autre chose. Ça demande beaucoup de concentration et une éducation assez profonde. Les gamins manquaient un peu de rythme. Un travail a été fait en amont mais je pense que ce n’était pas suffisant pour participer à une Coupe du Monde’’ a déclaré Thomas Libiih.

Notons que cette participation à la Coupe du Monde n’a pas été de tout repos pour l’ancien défenseur des Lions Indomptables.
En effet, à quelques jours du début des premiers matchs, Thomas Libiih a du se défaire de six de ses joueurs binationaux, à cause d’un décret présidentiel.

 

Commentaires