Voici pourquoi le Préfet de Lebialem a démissionné au lendemain de sa nomination par le Chef de l'Etat !

Ce lundi 27 octobre 2019, le Chef de l'Etat, dans l'optique de répondre à l'une des revendications exprimées lors du dialogue national, a signé un décret attestant la nomination de préfets et de sous-préfets dans certaines localités du pays.
C'est dans ce contexte que Monsieur Mugambo Ekema William, a été érigé à la tête de la  préfecture de Lebialem.
Toutefois, le nouveau chef du département a préféré refuser le poste tant convoité et attribué de la main même du Chef de l'Etat.

Nommé ce 7 octobre par décret présidentiel, le nouveau Préfet de Lebialem, Mungambo Ekema William a décliné l'honneur qui lui a été fait par le Chef de l'Etat.
Pour cause, le désormais ex-préfet de Lebialem a déclaré ne pas avoir en lui les ressources physiques pour mener  bien cette mission, qui relève même du défi.

En effet, Mugambo Ekema Willia, aux micros de la chaine Equinox, a déclaré qu'il était déjà à la retraite depuis quelques temps, et estime qu'il est plus judicieux pour lui de jouir de sa retraite que d'assumer à nouveaux le poste de Préfet de Lebialem.

Pour rappel, le Président de la République Paul Biya a procédé ce 7 octobre à la nomination de nouveaux Préfets et Sous-Préfets sur le territoire national.
Le principal objectif de ces nominations était de décrisper les tensions socio-politiques dans le pays, en Pour la suite, en insérant des personnalités appartenant à toutes les sensibilités politiques et ethniques.
Quant à la Préfecture, elle reste en attente d'un nouveau Préfet afin assumer la gestion de cette localité située au Sud-Ouest du pays.

Comment la présidence n'a t-elle pas pu réaliser que le Futur préfet était déjà à la retraite?
Cette erreur jette désormais le doute sur l'étude sérieuse des dossiers des individus éligibles aux postes d'administrateurs locaux .

Commentaires