Résultats erronés au concours d’entrée de l’Enam : Acculé par les médias, le Minfopra fait son mea culpa !

Les résultats du concours d’admission à l’école nationale d’administration et de magistrature se sont retrouvés, encore une fois, au cœur de la polémique.
En effet, suite à leur proclamation officielle, il a été relevé plusieurs erreurs dans la liste des candidats admis au prestigieux concours.
Des bévues intolérables selon certains camerounais, qui ne s’y sont pas pris de main morte, pour en faire part au Ministre en charge de la fonction publique, Mr Joseph Le.

Suite aux nombreuses critiques dont le ministère de la fonction publique et les responsables de l’Enam ont fait l’objet la semaine passée, le ministre Joseph Le, a pris acte suite à ces travers commis par les agents sous sa tutelle.
Il a ainsi reconnu que ces contresens notés dans les résultats du concours, sont dus à ‘’des erreurs matérielles’’.
En effet, on y retrouvait des noms qui apparaissaient plusieurs fois sur la même liste, où qui étaient simultanément mentionnés dans la liste des admis et celle des candidats ajournés ou en attente.
C’est dans ce cadre que Joseph Le, par l’entremise d’un communiqué, a tenu à remettre les pendules à l’heure.

Le ministre a par cette missive déclaré que des vérifications ont été faites, et que celles-ci ont permis de confirmer l’admission définitive des intéressés.
 Il a aussi expliqué que la présence des noms de certains candidats admis sur sur les listes d’attente, sont les résultats d’une ‘’malencontreuse erreur matérielle’’ .
Il rassure par ailleurs les concernés et déclare que lui et ses fonctionnaires ont rectifié ces méprises, et que la correction des épreuves est mise à la disposition de tous les internautes, sur les plateformes officielles du Ministère.

Notons toutefois que ces fâcheux incidents qui mettent en péril la fiabilité d’un aussi important concours, sont devenus récurrents au Cameroun.
Nous nous rappelons par exemple, en 2017, le scandale relatif à ces mêmes examens, lorsque tous les résultats ont tout bonnement été annulés par le Ministre.
En effet, celui-ci avait mis à pied le directeur à l’époque de l’Enam, pour non-respect des procédures et conditions d’admission.

 

Commentaires