Scandale à TOTAL Cameroun : le Ministre de l’énergie démantèle l’arnaque de la filière française qui vend aux camerounais du carburant dilué… avec de l’eau !

Les faits peuvent paraître insolites, mais n’en demeurent pas moins graves !
En effet, tout est parti d’une remarque faite par le ministre de l’énergie au Cameroun, Gaston Eloundou Essomba, dont les véhicules de son cortège sont tous tombés en panne après avoir été ravitaillés en carburant par la station TOTAL de Dibamba.
Le Ministre qui a fait le rapprochement entre leur l’approvisionnement d’hydrocarbure et les dysfonctionnements des moteurs de ses voitures, prescrira une enquête qui permettra de mettre à nu cette scandaleuse fraude de la part de compagnie française !

En mission dans le littoral depuis quelques jours, le Ministre de l’eau et de l’énergie s’est arrêté à la station TOTAL de la ville de Dibamba , situé à quelques kilomètres de Douala.
C’est ainsi que juste après avoir fait le plein , il lui a été notifié que tous les véhicules de son cortège ne peuvent plus démarrer.
C’est ainsi qu’il fera appel à ses agents qui analyseront l’essence qui leur a été vendu, et découvriront sans l’ombre d’un doute que le carburant a été frelaté avec de l’eau.

Une fois au Ministère, Gaston Eloundou Essomba, fera un rapport sur cette fraude de la part de TOTAL et qui, d’après les investigations du ministre, ne se limiterait pas seulement à Dibamba, mais serait monnaie courante dans toutes les stations  de distribution de la même compagnie sur l’ensemble du territoire.
Toutefois, malgré que le Ministre ait préconisé la fermeture de la station de Dibamba, les représentants de TOTAL ont fait fi des injonctions officielles et continuent leurs activités.

Interpellé, Francis Hervé Eyalla Saba, responsable de la société incriminée, défend mordicus que ces allégations sont infondées.
’Total ne vend pas du carburant frelaté ! Si cela est vrai, d’autres cas de même type seraient signalés sur l’ensemble du territoire national de la République et chez tous les autres marketeurs, ce qui n’est pas le cas...’’ a-t-il déclaré à l’adresse de l’autorité publique .

En attendant de savoir l’issue de cette affaire, nous nous proposons de lire en intégralité le communiqué du Ministre en charge de l’Eaux et de l’Energie au Cameroun :

‘’ Après sa mission de travail de 3 jours dans la région du Littoral, où il a inspecté entre autres les installations de la SCDP à Douala, le ministre de l’Eau et de l’Énergie, qui s’affirme désormais comme un homme de terrain, est tombé sur un « carburant de mauvaise qualité dans une station-service de Total Dibamba, ce samedi 7 septembre, alors qu’il s’apprêtait à carburer.

Après une inspection pour déterminer l’origine de cette pollution, les tests ont prouvé qu’il s’agissait d’un mélange avec de l’eau. L’infraction est donc établie.

À l’heure où l’assainissement du sous-secteur des hydrocarbures est de rigueur au Cameroun, « une enquête est déjà ouverte » pour démanteler cette filière mafieuse, des scellés ont été immédiatement apposés sur cette station et des « sanctions sévères » seront prises contre ces contrevenants.

Suite à cette découverte fâcheuse, le ministre, Gaston Eloundou Essomba, a instruit le respect strict des procédures de contrôle des produits pétroliers dans toutes les stations-service du Cameroun, avec l’intensification des contrôles de qualité de l’ensemble des produits pétroliers distribués sur l’étendue du territoire.’’

 

Commentaires